À la conquête des municipalités

GUATEMALA - En mai 2010, six adhérents de Terre des Hommes France s’y sont rendus pour rencontrer le Mouvement Tzuk Kim Pop.

mercredi 29 septembre 2010 par Terre des Hommes France

En mai 2010, six adhérents de Terre des Hommes France s’y sont rendus pour rencontrer le Mouvement Tzuk Kim Pop. Solidaires et combatifs, les femmes et les hommes mayas ont partagé avec eux leurs espoirs et leurs actions pour qu’enfin leurs droits soient reconnus et respectés dans un pays où ils représentent la majorité de la population, mais où l’histoire les a relégués dans les zones les plus socialement discriminées.

Sous un soleil de plomb, l’explosion de couleurs des costumes traditionnels des femmes et de leurs travaux de broderie nous émerveille. Elles nous parlent de leurs difficultés à faire entendre leurs voix dans une société machiste, violente et à forte émigration masculine.

Traditionnellement, les métiers de l’agriculture revenaient aux hommes mais depuis qu’ils sont partis à la recherche de meilleures conditions de vie, elles doivent apprendre à cultiver la terre. Elles nous disent aussi que leur langue et leur culture ne sont pas considérées. Pourtant, le pays a été reconnu multiculturel mais l’éducation nationale propose peu de cours en langues indigènes alors que l’État a l’obligation de dispenser des cours bilingues.

Les membres de Tzuk Kim Pop nous accompagnent dans les villages et nous expliquent leurs programmes pour améliorer la situation économique, sociale et politique des Mayas.

Leticia López (au centre) accompagnée d’une femme maya et d’un membre de la municipalité.

Près de San Antonio Huista, nous rencontrons une personnalité de la résistance maya, Rubén López Herrera. Il oeuvre pour le développement durable de la communauté mam. Il nous fait visiter le paradis végétal que constitue la propriété acquise pour son projet de Centre de formation technique régional. Fin 2010, 500 jeunes, filles et garçons, auront été formés à divers métiers, dont l’agriculture biologique.

Obispo Rosales, coordinateur du Programme Linguistique Santa Maria, a développé depuis deux ans un réseau d’éducation bilingue dans 10 communes. Cela comprend la formation des maîtres, la réalisation de matériels didactiques en k’itche’ et mam, la sensibilisation des parents et des étudiants à la connaissance des lois pour influer sur les autorités éducatives.

Les femmes mayas ont décidé d’être des citoyennes actives aux côtés des hommes qui détiennent le pouvoir dont elles ont toujours été écartées. Au sein du programme soutenu par Terre des Hommes France, elles apprennent à connaître leurs droits et les lois en vigueur. Elles osent prendre des responsabilités au plan local et régional. Elles ont été fières de nous annoncer que cette année, chaque groupe de femmes a fait des propositions pour élaborer un Agenda politique maya qui rassemble des propositions pour que leurs revendications économiques, sociales, culturelles et environnementales soient prises en compte dans les programmes et les lois. Leticia López, « leur représentante » au bureau municipal de la femme, va présenter et défendre cet Agenda en leur nom.

En étant présentes avec les hommes dans les instances de décision, les femmes retrouvent l’estime d’elles-mêmes et de leurs communautés.

_ L’équipe des six adhérents ayant participé à la mission

***Les missions effectuées dans le cadre de voyages d’immersion sont entièrement financées par les adhérents qui y participent. Ils prennent connaissance du programme, échangent avec les bénéficiaires et au retour, ils apportent un appui à la création d’outils de sensibilisation.***

Cet article a été publié dans Défi (Septembre 2010), la revue trimestrielle de Terre des Hommes France.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 314606

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site Comment faire respecter les DESC ?  Suivre la vie du site Améliorer les Droits dans les collectivités locales   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.3 + AHUNTSIC | Webmaster : Zoul | Logo : www.laboiteapapillons.com

Creative Commons License