Droits humains - Un rapport alternatif sur les cas de violations sur les DESC en chantier

C’est ce qui ressort de l’atelier d’appropriation du plan d’action et de lancement des travaux des groupes thématiques de la plate forme DESC Cameroun.

jeudi 2 septembre 2010 par Plate Forme DESC Cameroun

Permettre une plus grande appropriation du plan d’action par les membres et partenaires de la plate forme (PF) et organiser le travail au sein des groupes thématiques. Ce sont là les deux principaux objectifs que se sont fixés les participants lors de l’atelier d’appropriation du plan d’action de la plate forme DESC Cameroun du 8 au 9 juillet dernier au monastère les bénédictins au mont Febe à Yaoundé. Outre les organisations membres de ladite plate forme inscrites dans les différents groupes thématiques lors de l’Assemblée générale constitutive d’octobre 2009, quelques représentants des institutions étatiques et des partenaires au développement sont présents.

Le 1er jour des travaux, après la présentation des principaux axes du plan d’action triennal (2010-2012) par Sume Eyoh de WIRA suivie de celle de Pierrette Memong Meno de l’ALVF sur le budget de ce plan d’action finalisé et validé par le bureau exécutif de la PF. L’on s’attarde longuement sur les modalités de financement des activités de la PF. La question fondamentale est la suivante : Comment faire pour recouvrir les 174 millions de francs CFA dont le plan d’action a besoin pour être en œuvre en 3 ans ? Des suggestions sont faites. Entre autres, que la PF présente des projets pour des financements ou des dons à des bailleurs de fonds, qu’un rapport semestriel soit produit et soumit à ces derniers, que la coordination trouve une stratégie pour que les cotisations annuelles des membres soient rapidement payées ou encore qu’elle recrute des experts pour travailler pour « la levée des fonds » en mettant par exemple sur pied une structure interne et permanente s’occupant uniquement de ce volet. A ces propositions, d’autres seront ajoutées comme la création d’un partenariat entre la PF avec les organismes étatiques camerounais et le travail en réseau avec les structures du système des Nations Unies. Recommandation sera faite de « capitaliser toutes les activités et actions des groupes thématiques et de les mettre à l’acquis de la PF ».

Rapport alternatif

Toujours le même jour, Achille Ndaimai, le secrétaire permanent de la PF apporte des éclaircissements sur l’importance de la production d’un rapport alternatif sur les DESC au Cameroun. La définition, les types, les mécanismes et les « gains » à tirer de ce document sur l’évaluation sur la situation des DESC sur l’ensemble du territoire national sont longuement expliqués à un auditoire visiblement intéressé sur l’importance de cet outil dans l’exigibilité des DESC. Sur la question, de nombreuses questions sont soulevées par l’assistance. Et pour apporter un complément d’informations, Yvon Mabofe de NDH présente le dernier jour des travaux deux exemples de rapports alternatifs et prodigue à nouveau de nouvelles recommandations sur l’élaboration du rapport alternatif sur les cas de violations des DESC au Cameroun, draft en chantier dès la fin des travaux. Le deadline quant à lui, est fixé pour le 10 décembre prochain, journée commémorative des droits de l’homme dans le monde.

Eric O. LEMBEMBE

Réactions

Pierrette Memong Meno « Pour l’égalité entre l’homme et la femme au logement »
Pierrette Memong Meno de l’ALVF, chef de file du groupe thématique du droit à l’égalité homme - femme. « Notre groupe travaille exclusivement pour la prise en compte de l’égalité entre les genres dans la jouissance du droit au logement au Cameroun. C’est ainsi que notre 1er travail portera entre autres sur l’analyse des ressources humaines et la conception des questionnaires pour la collecte des données. Nous avons une équipe assez étoffée, beaucoup de nos membres ont une bonne expertise sur question donc nous pensons que d’ici le 04 octobre, notre rapport sera disponible ».


« Traduire en actes les recommandations »
Serge Guensu du RNHC, chef de file du groupe thématique du droit au logement. « Notre groupe s’engage à traduire en actes toutes les recommandations formulées au cours de cet atelier et à les respecter dans les délais. Après la collecte des données sur le terrain, nous allons identifier des cas pratiques afin de passer à la mise en commun et à la phase rédactionnelle proprement dite. Quant à l’atelier, tout s’est bien passé. Que les prochaines rencontres soient aussi édifiantes ».


Georges Etele « Ventre affamé n’a point d’oreille ! »
Jean Georges Etele de l’ACDIC, chef de file du groupe thématique du droit à l’alimentation. « L’alimentation est un droit universel car il intègre toutes les composantes de la vie humaine. En négligeant l’alimentation, le climat socio-politique en est profondément menacé, c’est pourquoi notre premier travail est de vulgariser le droit à l’alimentation pour chaque individu. Les populations ont besoin d’une alimentation saine et équilibrée, s’ils n’ont pas les moyens pour se l’offrir, les États devraient les aider dans ce sens là. Durant les 6 prochains mois, notre groupe s’attellera entre autres à la vulgarisation du droit à l’alimentation et à la promotion des productions locales ».


Joseph Ze « Un atelier instructif »
Jospeh Ze de la CSP, chef de file du groupe thématique du droit à l’éducation. « Tout ce qui a été dit au cours de cet atelier a été très instructif. Dans notre groupe thématique, nous allons nous battre pour que la PF DESC Cameroun joue pleinement son rôle. D’ici peu, après l’adoption d’un chronogramme, nous repartirons les tâches à tous les membres. L’on commencera par une collecte de données sur le terrain suivie d’une synthèse/analyse et enfin la rédaction d’un rapport avec des recommandations. Tout ce travail servira à la confection du rapport alternatif sur les cas de violations des DESC au Cameroun ».


Sylvanus Binla « Les populations doivent jouir du droit au travail »
Sylvanus Binla de BASE, chef de file du groupe thématique du droit au travail. « Durant les prochains jours, notre travail va se focaliser sur la collecte de données concernant la jouissance des populations au droit au travail. Après cet état de lieux sur le respect, la protection et la promotion des DESC dans la domaine du droit au travail, nous comptons animer les autres membres de la plate PF en recherchant des alliés, en impliquant d’autres OSC et syndicats pour la production du rapport alternatif ».


Propos recueillis par E. O. L.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 950783

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site Comment faire respecter les DESC ?  Suivre la vie du site Réaliser et présenter un rapport alternatif   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.3 + AHUNTSIC | Webmaster : Zoul | Logo : www.laboiteapapillons.com

Creative Commons License