Des communautés touchées par des projets d’exploitation minière à grande échelle aux Philippines

Indifférence

jeudi 3 décembre 2009 par Bernardo D. Larin - PhilRights

On ne peut pas parler de développement dès lors que celui-ci est imposé à un peuple.

Le développement devient une agression quand il va à l’encontre de la volonté du peuple et qu’il donne lieu à des violations des droits humains.

L’organisation Philippine Alliance of Human Rights Advocates - PAHRA (Alliance philippine des défenseurs des droits de l’Homme) condamne avec la plus grande fermeté la décision du ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles (Department of Environment and Natural ressources - DENR) d’accorder un Certificat de conformité environnementale (Environmental Compliance Certificate - ECC) pour l’exploitation de 11 200 hectares par la compagnie minière norvégienne Intex Resources, dans le cadre du projet Mindoro Nickel.

En octobre 2009, le Bureau de gestion de l’environnement (Environmental Management Bureau - EMB) sous l’autorité du DENR, a délivré le Certificat de conformité environnementale en dépit de l’existence d’un moratoire de 25 ans sur l’exploitation minière à grande échelle décrété par le gouvernement provincial du Mindoro oriental et malgré l’absence de consultations adéquates avec les habitants.

Une fois encore, le DENR a révélé l’indifférence du gouvernement face aux difficultés rencontrées par les communautés locales affectées par l’exploitation minière à grande échelle et autres projets de développement. Dans son empressement à attirer et à contenter les investisseurs étrangers, il a trahi et violé les droits de la population à l’autodétermination et à la participation.

Le droit à l’autodétermination stipule que le peuple a le privilège de décider du type de développement politique, économique et culturel qu’il veut mettre en place. De plus, il établit que le peuple a le droit de « disposer librement de ses richesses naturelles ».

Pourtant, ce droit a été massivement violé non seulement à Mindoro mais dans presque toutes les communautés « maudites » par la présence de gisements minéraux. Cependant, le peuple ne baissera pas les bras : l’opposition aux projets d’exploitation minière dans différentes parties du pays est très active, portée par des habitants déterminés et des groupes de soutien.

Pour preuve de ceci, l’actuelle grève de la faim de 25 habitants de Mindoro devant le bureau national du DENR pour demander la révocation du certificat irrégulier délivré à Intex. La communauté des défenseurs des droits humains salue et soutient solidairement cette action résolue de la population de Mindoro pour revendiquer et affirmer son droit à l’autodétermination.

Défendons la dignité.

Le 20 novembre 2009

Philippine Alliance of Human Rights Advocates - PAHRA (Alliance philippine des défenseurs des droits de l’Homme)
Philippine NGO-PO Network for ESC Rights (Réseau des ONG et organisations populaires philippines pour les droits économiques, sociaux et culturels)
Philippine Human Rights Information Center - PhilRights (Centre philippin d’information sur les droits de l’Homme)
Task Force Detainees of the Philippines - TFDP (Groupement des détenus des Philippines)

Traduction : Marie Collet


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 950783

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site La situation des DESC localement   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.3 + AHUNTSIC | Webmaster : Zoul | Logo : www.laboiteapapillons.com

Creative Commons License