La diversité culturelle en péril

La résistance aux attaques contre les minorités

mercredi 10 novembre 2010 par Fedina

Les dalits et les minorités sont ciblées en Inde par les forces montantes du fascisme. Celles-ci sont arrivées au pouvoir dans différents états du pays en s’appuyant sur des questions qui divisent les populations, telles que les conflits de castes, les pratiques religieuses, les modes de vie culturels. Les cibles sont principalement les dalits et les minorités qui constituent près de 40% de la population du pays. Ce sont aussi les groupes les plus marginalisés qui forment les millions de travailleurs du secteur informel dans les campagnes comme dans les zones urbaines.

A Karnataka, un état du sud de l’Inde, le parti politique au pouvoir défend l’idéologie hindouiste des organisations fascistes/de droite selon laquelle l’Inde est le pays des Hindous et si les non-hindous souhaitent y vivre, ils doivent se soumettre à la majorité hindoue. Ce qui signifie se soumettre à une société de castes, très hiérarchisée, dirigée par les Brahmanes, Kshatriyas et Vysias qui sont, par ailleurs, les industriels, les employeurs et les grands propriétaires terriens. Ceci signifie également que la très grande majorité des travailleurs que constituent les dalits, les minorités, les Chrétiens, Sikhs, boudhistes et shudras n’ont aucun droits : civils, politiques, économique, sociaux ou culturels. Il y a peu, le régime en place à Karnataka a adopté une loi (Act 2010) portant sur la protection des animaux et l’interdiction de les abattre. Cette loi va supprimer le droit de millions de gens à consommer de la viande, en particulier aux dalits qui consomment du bœuf, ainsi qu’aux musulmans et aux chrétiens.

Cette loi cache de mauvaises intentions et a été adoptée afin de créer des conflits dans la société, de criminaliser ceux dont la consommation de bœuf représente la base alimentaire, qui vivent du tannage du cuir et du commerce de la viande, et ce afin de provoquer leur réaction. C’est une tentative de consolider entre eux les Hindous, y compris ceux qui sont plus libéraux et plus tolérants, contre cette réaction, contre ce soi-disant mal dont souffre la société et qui est cause de tous ses maux. C’est une tentative de représenter les minorités comme un mal qui doit être combattu et mis sous contrôle.

C’est dans ce contexte que Fedina a organisé un événement pour célébrer l’harmonie communautaire , le 11 septembre 2010. Cet événement était soutenu par le Secours islamique de France. Un grand nombre de femmes provenant du secteur informel et appartenant à différentes cultures et religions prirent part à cette manifestation. Les enfants ont chanté des chants mettant en valeur l’unité, l’harmonie et la paix. Une tentative modeste pour protéger et promouvoir la diversité culturelle, et un pas pour s’engager dans la construction d’une société plus humaine.

Sebastian Devaraj, Coordinateur FEDINA
Article traduit de l’anglais vers le français par Brigitte Lacharte


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 906218

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site La situation des DESC localement   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.3 + AHUNTSIC | Webmaster : Zoul | Logo : www.laboiteapapillons.com

Creative Commons License