Journée mondiale de l’alimentation : Les réserves alimentaires doivent servir à refréner la volatilité

Rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l’alimentation

mardi 16 octobre 2012

Le Rapporteur spécial a incité les gouvernements à progresser dans l’établissement de réserves alimentaires stratégiques et dans leur instauration préventive dans les régions à risques, pour que les agences humanitaires aient accès à des stocks alimentaires en dessous des prix du marché quand les achats locaux s’avèrent impossibles. Il a vivement recommandé une plus large utilisation des stocks alimentaires, non seulement pour atténuer les crises, mais aussi pour les prévenir : « Si nous achetons aux petits exploitants agricoles quand la production est abondante et que nous libérons ces stocks quand les marchés sont tendus, nous pouvons empêcher les fluctuations volatiles des prix et les chocs d’offre qui sont les premiers à entraîner des crises humanitaires. »

« Les réserves ne sont pas la panacée, mais moyennant de bonnes conditions de gouvernance, elles peuvent faire partie intégrante d’une stratégie visant à refréner la volatilité excessive des prix, » a-t-il ajouté.

Lançant un appel au G20 et au Comité de la sécurité alimentaire mondiale pour la mise en œuvre d’une feuille de route visant à refréner la volatilité des prix sur les marchés internationaux, le Rapporteur spécial a remarqué que : « Il faut une plus grande coopération internationale sur des questions telles que les réserves alimentaires, de même que pour tenir les promesses de suppression progressive des ‘biofuel mandates’ et de réglementation plus stricte de la spéculation financière, trois initiatives qui contribueraient fortement à la diminution de la volatilité des prix sur les marchés. Nous ne devrions pas attendre que la situation soit hors de contrôle pour agir. »

« Des actions visant à stabiliser les prix alimentaires et à garantir la protection sociale pour tous sont deux éléments clés dans l’assurance que d’ici la prochaine Journée mondiale de l’alimentation, l’accès à l’alimentation des plus pauvres du monde ne soit plus à la merci des cycles économiques. »

Rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l’alimentation
Olivier De Schutter.
Lettre d’information 16 octobre 2012


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 949746

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site Les DESC sur le plan international   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.3 + AHUNTSIC | Webmaster : Zoul | Logo : www.laboiteapapillons.com

Creative Commons License